Le rôle de Maître d’apprentissage


Les conditions pour être Maître d’apprentissage

La structure qui accueille un·e apprenti·e doit désigner un maître d’apprentissage compétent pour l’accompagner tout au long de son contrat.

Le maître d’apprentissage doit être salarié de l’entreprise, volontaire, majeur et offrir toutes garanties de moralité. Le cas échéant, l’employeur peut remplir cette fonction.

Les conditions de compétence professionnelle exigées d’un maître d’apprentissage sont déterminées par convention ou accord collectif de branche.

A défaut de convention ou d’accord collectif de branche fixant ces conditions de compétence, sont réputées remplir la condition de compétence professionnelle exigée d’un maître d’apprentissage :

· Les personnes titulaires d’un diplôme ou d’un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et d’un. Niveau au moins équivalent, justifiant d’une année d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti

· Les personnes justifiant de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification professionnelle préparée par l’apprenti

Le maître d’apprentissage est identifié sur le contrat ; tout changement doit faire l’objet d’un avenant et être signalé au CFA EnSup-LR.

Vôtre rôle de Maître d’Apprentissage

Vous êtes le référent au sein de l’entreprise. Vous aurez pour mission de guider et conseiller l’apprenti·e pendant la durée de son contrat.

  1. Accueillir
    En amont de l’arrivée de l’apprenti·e, il sera nécessaire de :

    • Vous informer sur l’apprenti·e et le diplôme préparé,
    • informer les membres de l’équipe de l’arrivée de l’apprenti·e,
    • préparer les documents et/ou installations nécessaires à la prise de fonctions de l’apprenti·e.

A l’arrivée de l’apprenti·e et au début de son contrat, vous êtes chargé·e de : Recevoir l’apprenti·e,

    • lui faire visiter l’entreprise, lui présenter l’équipe, le poste de travail, les règles, le fonctionnement,
    • définir avec l’apprenti·e ses missions,
    • faire le point avec les services concernés sur l’intégration de l’apprenti·e à la fin de la période d’essai.
      Contribuer à la formation de l’apprenti·e

      • S’informer sur le programme de la formation,
      • vérifier avec le tuteur pédagogique l’adéquation des missions confiées à l’apprenti·e,
      • fixer des objectifs clairs et réalisables,
      • transmettre vos compétences et conseiller l’apprenti·e dans la réalisation de ses mission,
      • adapter les missions en fonction de l’évolution de l’apprenti·e.
  1. Evaluer
    • Associer l’apprenti·e à son évaluation pour l’aider à développer son autonomie,
    • apprécier les compétences acquises et les comportements de l’apprenti.e,
    • déterminer une marge de progrès à réaliser,
    • réaliser un bilan de tous les acquis de l’apprenti·e.
  2. Accompagner
    • assurer le lien avec l’équipe pédagogique,
    • suivre l’assiduité de l’apprenti·e et ses résultats,
    • l’aider à construire son projet professionnel.

Les étapes pour le suivi de l’apprenti·e

L’enseignement en alternance suppose une coordination constante entre l’apprenti·e, l’entreprise et l’établissement de formation.
L’outil de suivi en ligne : le Livret Electronique de l’apprenti (LEA)
Vous pouvez y accéder à l’adresse : www.lea.ensuplr.fr

  • Le PV d’installation des deux mois
  • la fiche d’évaluation du maître d’apprentissage,
  • la fiche de suivi du tuteur académique et les comptes rendus de visites.

Comment créer votre profil ?

  1. Vous recevez un mail contenant un identifiant et un mot de passe
  2. Après vous être connecté, vous devez confirmer votre adresse mail.
  3. Vous avez accès à LEA, vous pouvez compléter votre profil et modifier votre mot de passe.

L’entretien des deux mois

Conformément à l’article R6233-58 du Code du Travail, afin de procéder à une première évaluation du déroulement de la formation, l’apprenti·e est convié·e à un entretien d’évaluation dans les deux mois suivant la conclusion du contrat d’apprentissage.

L’employeur, le maître d’apprentissage, un formateur du centre de formation d’apprentis (le tuteur académique) et en cas de besoin, un représentant légal de l’appernti·e participent à cet entretien.
Vous pourrez échanger sur l’arrivée de l’apprenti·e dans la structure, les missions prévisionnelles et les objectifs fixés.

Ce que vous devez faire sur LEA :
Vous recevrez un mail d’alerte pour signer le PV d’installation une fois que le tuteur académique l’aura validé et signé.
Vous avez la possibilité d’ajouter un commentaire avant de signer le document.

Les rencontres avec le tuteur pédagogique

  • La deuxième rencontre, idéalement en milieu de formation, permet de faire le point sur l’évolution de l’apprenti·e et réajuster les missions et objectifs si nécessaire.
    Ce que vous devez faire sur LEA :
    Vous recevrez un mail d’alerte pour signer la « fiche de suivi tuteur académique » une fois qu’il l’aura validée et signée.
    Vous avez la possibilité d’ajouter un commentaire avant de signer le document.
  • La dernière rencontre, en fin de formation, sert de bilan pour l’apprenti·e.

Ce que vous devez faire sur LEA :

Vous ou votre apprenti.e devez compléter « la fiche d’évaluation du maître d’apprentissage » et la signer. Un mail sera alors envoyé au tuteur académique pour contresigner le document.
Nota Bene : Vous avez la possibilité de consulter tous les documents relatifs à votre apprenti·e tout au long de son contrat.

Tous les contacts entre vous et le tuteur académique peuvent donner lieu à la rédaction d’une « fiche visite » à insérer dans LEA.

Pour une aide ou information sur l’utilisation de LEA, vous pouvez contacter cfa-ensuplr-adm@umontpellier.fr en précisant la formation suivie par votre apprenti·e.